Les Coumères | RCF – Rugby Club de Frameries

Client : RCF – Rugby Club de Frameries
Réalisation : Portraits photos et Photos de groupe
Direction Artistique : Antoine Melis
Photographe : Orlando Campione

Remerciements : Le Rugby Club de Frameries, Renaud Labardant, Quentin Heymans, Céline Cuche, Philippe Lanza, Fanny Urbain, Germain Honorez, Antoine Melis et Cédric Minot.

 

 

J’ai eu l’opportunité de réaliser pour le Rugby Club de Frameries, et tout particulièrement pour l’équipe féminine « Les Coumères », un shooting photo de groupe et de portraits photo.

Une chouette équipe de filles toutes aussi motivées les unes que les autres avec des caractères bien différents mais avec de vraies valeurs telles que l’esprit d’équipe, le fair-play, la solidarité et le dépassement de soi.

Ma compagne ayant été joueuse au sein du club pendant 15 ans, j’y ai découvert, grâce à elle, un club très familial et soudé, le RCF. Lorsque Renaud Labardant, l’entraîneur des filles, m’a sollicité pour réaliser un shooting photo pour les Coumères, j’ai tout de suite dit oui!

La première demande était de réaliser deux ou trois photos de groupe de l’équipe féminine et, en complément, les portraits photos de chaque joueuse, rien n’était défini. J’avais donc carte blanche.

Mais malgré les nombreuses idées qui fusaient très rapidement dans ma tête, et avant même que je les propose, il m’a été imposé, par l’équipe de communication et à quelques jours de la séance, de réaliser des photos se rapprochant le plus possible du style photographique que l’équipe des garçons avait obtenu par le talentueux Antoine Melis.

Petite pression et challenge donc, car faire un portrait c’est une chose, mais essayer de recréer une image, une ambiance, un style et une signature artistique d’un photographe ne s’improvise pas comme ça.

En effet, il y a tellement de facteurs qui influenceront le résultat qu’il est difficile d’obtenir avec satisfaction un résultat identique. Il faut donc connaitre certains paramètres tels que le nombre d’éclairages artificiels, les emplacements, leur puissance, le type de boitier et les objectifs, les paramètres de réglages de l’appareil photo pour la prise de vue, le/les traitements d’image appliqués, etc.. Bref vous imaginez bien que cela relève d’un gros challenge en si peu de temps et d’une bonne analyse.

N’ayant pas eu le temps de contacter le photographe étant à l’origine du travail de la direction artistique et photographique, j’ai dû me débrouiller en observant et en analysant minutieusement le travail d’Antoine. Un exercice intéressant et fascinant, mais surtout un challenge personnel afin de respecter le travail original.

J’ai donc scruté chacune des photos réalisées par Antoine pour essayer de comprendre et d’analyser la manière dont il aurait travaillé ou du moins, comment je devais m’y prendre pour arriver au même résultat.
Dans l’ensemble, je m’y suis plutôt bien sorti, même si le côté clair obscur n’est pas encore aussi juste que le résultat   d’Antoine, je sais que j’ai réussi à atteindre mon objectif et répondre à la demande de l’équipe de communication.